LIEN DE LA VIGNE

Innovations dans la filière vin
internationale

VINELINK INTERNATIONAL

Innovations in the international
wine sector

THEME 2016/2017 : BIOINFORMATIQUE POUR LA QUALITE DES RAISINS

Charte de l'association
Qui sommes nous ?
Calendrier de l'association
Rapports des conférences
Rapport des ateliers
Nouvelle opération 2016
Marketing et économie du vin
Publications scientifiques
Articles de vulgarisation
Statuts de l'association
Liens
Contact

QUI SOMMES NOUS ?


UN LIEN pour la recherche et l'innovation vitivinicole internationale

… Une production basée sur la qualité et la diversité n’est pas antagoniste avec l’utilisation de techniques les plus sophistiquées.
Paillotin & Rousset 1999


L’Association Lien de la vigne (VINELINK INTERNATIONAL), bâtie sur le principe d’une mise en commun de l’effort innovateur est d’abord un lieu d’échanges, un laboratoire de réflexions technologiques et économiques indépendant de toute influence nationale ou particulière.

C’est en 1992 que quelques professionnels du vin et quelques chercheurs publics de différentes nationalités ont constitué le Lien de la Vigne rassemblant scientifiques et professionnels du monde entier convaincus de l’importance de développer l’innovation au sein du métier.

La création de l’association est issue du constat que de nombreux problèmes majeurs de la profession vitivinicole sont souvent les mêmes d’un pays ou d’une région à l’autre : de nombreuses maladies graves de la vigne sont par exemple dans ce cas. Il est en effet souhaitable que sur les problèmes les plus cruciaux et souvent les plus coûteux, les travaux de recherche associent les pays ou régions concernés, d’abord pour utiliser au mieux des moyens toujours limités et également pour mieux atteindre la taille critique en combinant les expertises complémentaires de plusieurs régions.

L’association a déjà organisé un grand nombre de programmes de recherche : tout d’abord dans le domaine de la production vitivinicole deux grands axes : les maladies de la vigne et la maturation de la baie de raisin.
Elle s’est également mobilisée sur des opérations ponctuelles concernant la communication vers le consommateur de vin : French Paradox, Jeunes Amis du Vin, opérations Goût et Santé, séances de sensibilisation de nouveaux consommateurs.

Ces dernières années l’association s’est intéressée à la perception sensorielle des vins, un cycle de 3 ans a été consacré aux maladies viticoles en impasse et à la réduction des intrants viticoles, et récemment un nouveau cycle de 3 ans est en cours consacré à l’analyse et au pilotage de la qualité des vins.


MALADIES DE LA VIGNE
On sait la gravité de la situation de la profession face à la recrudescence de certaines maladies de la vigne alors que dans un même temps, de nombreux produits phytosanitaires viennent ou vont être interdits.
Dès sa naissance, l’Association s’est, la première, consacrée au soutien de très grands programmes financés par la Commission Européenne tel ceux concernant les maladies du bois, l’Eutypiose (2 Millions € ) puis l’ ESCA (1,5 M €).

La réduction des pesticides est également un de nos principaux objectifs en particulier par l’étude des maladies qui nécessitent les traitements les plus lourds tels le Botrytis, le Mildiou et l’Oïdium (rappelons qu’au total 130 000 tonnes/an de produits phytosanitaires sont utilisés en Europe).
Il y a quelques années l’association a initié et financé une coordination internationale des recherches sur l’Oïdium et le Botrytis. A l’heure actuelle un important projet de recherche fondamentale est en cours en France pour analyser les défenses naturelles de la vigne face à ces trois maladies.
En 2012 et 2013 le thème "Réduction des intrants" et en 2014 "Maladies viticoles en impasse" ont souligné les difficultés de contrôler ces maladies face aux contraintes grandissantes des législations sur les pesticides.


GÉNOMIQUE DE LA VIGNE
En 2005 à l’incitation de notre Association une réunion nationale avait réuni les centres de recherche de l’INRA dans les bureaux du CNIVE pour définir les voies d’application du récent séquençage du génome de la vigne. Les premiers résultats de ces recherches d’importance majeure pour l’avenir de notre filière ont été présentés en mars 2009 au cours de notre Assemblée Annuelle.


MATURATION DE LA BAIE
Plus récemment c’est autour de la toujours difficile fixation de la date de vendange que l’association s’est mobilisée tant au plan fondamental qu’appliqué en se fixant 2 objectifs :

1 – Un objectif fondamental : Mieux comprendre le phénomène maturation. En 2003 notre projet de réseau de recherche coordonnée concernant le Développement et Maturation de la Baie de Raisin a obtenu le soutien financier de l’Union Européenne et dès à présent réunit les chercheurs de 14 pays européens.

2 – Un objectif industriel : créer de nouveaux outils utilisables au vignoble. Ainsi fin décembre 2004 notre projet "Nouveaux outils pour l’optimisation au vignoble de la maturation" a ouvert la voie à 2 nouveaux marqueurs génomiques de maturation pour le cépage Chardonnay qu’il faut maintenant transformer en outils accessibles applicables à la gestion du vignoble.


VIN ET SANTÉ
Dès le début des années 1990 est immédiatement apparue l’importance commerciale pour notre profession des travaux scientifiques engagés sur le thème Vin et Santé. Ce fut le cas, en particulier de l’apport très positif pour la filière du succès international du french paradox mis en évidence par le Pr Serge RENAUD concernant l’effet du vin sur les maladies cardiovasculaires .

Aussi en association avec le COREVI l’association s’est attaché à soutenir en permanence l’effort des chercheurs dans ce domaine. Tout récemment les résultats d’un nouveau programme de recherche sur le thème Alcools et Cancers pris en charge par Mme Dominique LANZMANN, successeur de Serge RENAUD, sont venus conforter l’intérêt d’une consommation modérée de vin pour une réduction des risques de plusieurs cancers.

MARKETING ET ECONOMIE
Nous avons abordé dès 2005 les questions concernant le marketing du vin, son commerce et son économie qui sont des secteurs déterminants intéressant notre association.
En mars 2008 la conférence "Stratégies d’accès aux grands marchés internationaux du Vin" a traité des relations entre Marques et Dénominations ainsi que des stratégies à l’exportation des grandes entreprises vinicoles.

LES RENDEZ-VOUS DE L'ASSOCIATION
Une assemblée plénière annuelle permet aux membres de faire le point des réalisations, de décider des futurs thèmes d’action. Elles sont aussi l’occasion de conférences techniques sur des thèmes d’actualité. Le thème retenu pour la période 2015/2016 concerne la définition, l’analyse et le pilotage de la qualité des vins. Les derniers thèmes concernaient les maladies viticoles en impasse, la viticulture de précision, la réduction des intrants viticoles, l’évolution des pratiques œnologiques. Plusieurs questions stratégiques déjà citées, génomique, maturation, santé humaine, marché, ect… qui répondent à la nécessité d’une évolution permanente des technologies dans notre métier ont fait l’objet de débats approfondis.
Un atelier à l’automne réunit les scientifiques pour faire la synthèse des travaux concernant le thème de l’année.


Qui participe ?
A ce jour Lien de la Vigne est une association multinationale indépendante, sans attache nationale ou industrielle : elle constitue un terrain neutre, source privilégiée de propositions et l’organisation d’actions concertées techniques ou commerciales sur des thèmes à caractère stratégique pour la profession.

Pour ses travaux , l’Association s’efforce de ne pas reprendre des thèmes déjà suivis par ailleurs.

L’association réunit 106 membres et 250 associés de 25 nationalités, répartis en 2 collèges :

- Tout d’abord un collège de scientifiques publics pour accompagner la mise en œuvre des programmes et venus entre autres des INRA de Bordeaux, Montpellier, Colmar, Angers, des universités de Poitiers, Bordeaux, Dijon, Reims en France, Milan, Bari, Ancône, en Italie, Madrid et Saragosse en Espagne, Cornell et Davis aux Etats-Unis, des stations de recherche vitivinicoles telles Geilweilerhof en Allemagne ou Changins en Suisse, des instituts de recherche spécialisés dans le métier comme le GWRDC en Australie, l’Agroscope en Suisse, l’American Vineyard Foundation aux Etats-Unis.

- Ensuite un collège de professionnels soutenant cette activité et garants de l’indépendance de l’association pour définir les problèmes prioritaires de la profession : citons entre autres Schenk (Suisse), Zonin, Antinori(Italie), Freixenet, Torres (Espagne), Amorim (Portugal), R.Mondavi, Gallo (Etats-Unis), Hennessy, Moët et Chandon, Vaslin-Bucher, Pernod Ricard, Roederer, ainsi que les centres interprofessionnels de Champagne (CIVC), de Cognac (BNIC) et Interloire (France)…
En 2016 nous ont rejoint les sociétés italiennes : Ruffino, Vivai Rauscedo, Bolla, et en France : Cesbron, Fruition Sciences, Qualiplante.

Adhésions :
La cotisation annuelle des membres privés est fixée à 950 euros et à 250 euros (pour les CA inférieurs à 10 millions d’euros), celle des membres publics est gratuite.

Les personnes souhaitant adhérer voudront bien s'adresser à : gerard.siclet@orange.fr